Avishai in Vienne

Amphithéâtre de Vienne, 23 h, un soir de juillet. Deux concerts ont déjà chauffé le public fidèle de passionnés. Des parents qui emmènent leurs enfants depuis l’âge d’un an aux concerts pour qu’ils découvrent Ça avec un M.
Et Avishai Cohen arrive. Formation en quartet. Il a un peu vieilli depuis mais a gardé toute son énergie surtout à sa contrebasse. Instrument que je lui préfère. Ses musiciens sont dotés de la même énergie. Avishai est comme habité, envoûté quand il joue. Quant au pianiste, il joue assis, mi-debout, debout, toujours scotché au jeu de Avishai. Quelques chants ponctuent le concert. En espagnol et la magie de l’hébreu aussi. Au moment des rappels, Avishai fait rapprocher et danser le public. Rappels encore et encore. Pas envie que ça s’arrête. Et, malgré la fatigue visible des musiciens, eux non plus. On croit au dernier rappel. Lumières rallumées. Les gens commencent à se diriger vers les sorties. Le public scande le refrain d’une chanson. Et c’est encore reparti! Avishai à la batterie. Les autres musiciens reviennent, on chante. Instant magique. Plus de deux heures de performance.
Si vous n’êtes jamais allé au Festival Jazz de Vienne, si vous y êtes déjà allé, allez y, retournez y !

Un clin d’œil à José James qui a enchanté la première partie de cette soirée

Une réflexion au sujet de « Avishai in Vienne »

  1. Ping : Give him a try … | COUPS-DE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*