Bullhead : à voir ab-so-lu-ment !

Le lieu, la Wallonie. Le héros, belge. Le contexte, trafic d’hormones dans l’élevage bovin.
Voilà le décor du film Bullhead.

Matthias Schoenaerts – révélé par le dernier film de Jacques Audiard « De rouille et d’os« , est impliqué dans ce trafic d’hormones mais en est aussi consommateur. On comprend pourquoi très vite.
Une histoire simple et violente, des héros simples et un film grandiose. Les images sont superbes, les acteurs, magnifiques. L’acteur a pris 27 kg de muscles pour ce rôle. Il est un humain et une bête à la fois.

Bravo au cinéma belge !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*