« Better out than in » : Another gooooood reason to go to NYC

Lors d’une visite sur le site de Banksy pour son œuvre actuelle dans les rues de New York City, on peut lire :

« People ask why I want to have an exhibition in the streets, but have you been to an art gallery recently? They’re full. »

« Contrary to reports on fox news this space was kindly donated for free by the owner. »

« For those of you wanting to know if this was a permission piece, it wasn’t. »

« Today’s art has been cancelled due to police activity »

Oui. Le travail actuel de Banksy n’est pas du goût de tous les New Yorkais et en particulier de son maire. Ici

A vous de voir.

Une petite visite sur le site vous proposera des audio guides Better out than in – Bansky, NYC

Secret Art Place : l’art autrement

Lyon. Fin de semaine. Pluie fine. Quais de Saône. Trouver le bon numéro d’immeuble sur le quai. Sonner à l’interphone. Voix grave qui répond. Monter par l’ascenseur. Porte lourde de ces appartements anciens qui s’ouvre.

Secret Art Place. Ou comment vivre des oeuvres dans un appart’ au lieu de les contempler en galerie ou musée. Très bien accueilli par le maître des lieux, ancien galeriste parisien, on flâne d’oeuvre en oeuvre dans le couloir, le salon, la salle à manger de son appartement lyonnais. Tout ça avec la disponibilité de notre hôte pour de plus amples explications.

Le concept Secret Art Place ? Une nouvelle expo peinture/photo/sculpture une fois par mois avec un vernissage le jeudi soir, suivi de trois jours de portes ouvertes, puis prises de RDV possibles ensuite pour revoir les oeuvres et pourquoi pas en faire l’acquisition.

Ce mois-ci, ce sont des photos de Harry Matenaer exposées

photo

Secret Art Place
Demandez l’adresse au Maître des lieux.

Ayman Baalbaki – The future of a promise

Un article lu dans la presse et un coup de coeur sur cette peinture. Elle est exposée actuellement à la Biennale de Venise dans le cadre de l’expo « The future of a promise »

La peinture de Ayman Baalbaki est imprégnée de son enfance passée au Liban durant la guerre.
En fouillant davantage dans ses oeuvres, j’ai aussi beaucoup aimé Wadi abou Jmil dans Construction Urbaine.

Peintures lyonnaises

Regarde tomber la terre, Desperate Housewives, Broken Flowers : quelques séries que j’aime beaucoup de la peintre lyonnaise Claude Rousset-Blum pour le coup de pinceau, les couleurs et le titre des toiles !

« La peinture est une aventure, une recherche de quelque chose de vrai et tant que je ne trouve pas, je continue. Chaque partie de la toile doit éviter l’ennui. Une parcelle de vie y apparaît avec mon accord et à mon insu. Terrible équilibre entre le «lâcher-prise» et la maîtrise, la spontanéité et le savoir-faire. Et s’il y avait un idéal, ce serait celui de mettre à profit toutes les années d’expérience tout en gardant la grâce du débutant.« . Claude Rousset-Blum

Go & visit her